B
dimanche 19 novembre, 2017

Vos Artistes (B)

Ben KingsleyDate de naissance : vendredi 31 décembre 1943

Profession : acteur

Genre :

De son vrai nom Krishna Pandit Bhanji, l'acteur britannique d'origine indienne Ben Kingsley naît dans le Yorkshire, Royaume-Uni le 31 décembre 1943. Tout au long de sa carrière, il a remporté plusieurs reconnaissances aux Oscars, aux Bafta Awards, au Screen Actors Guild et aux Golden Globe Awards. Mais par-dessus tout, la clé de sa célébrité n'est autre que le film de 1982 « Gandhi » qui lui a valu la couronne du meilleur acteur.

BIOGRAPHIE

Tout commence sur les planches

Fils d'une actrice et mannequin anglaise et d'un docteur en médecine d'ascendance indienne, le jeune Ben Kingsley a grandi à Pendlebury, près de Salford Angleterre. Dans sa jeunesse, le futur acteur a fréquenté le Pendleton College qui est devenu par la suite, le foyer du Théâtre Ben Kingsley.

Pour les études supérieures, il a notamment fréquenté l'Université de Salford.

Passionné de théâtre, le jeune homme a commencé sa carrière d'acteur sur la scène du Manchester Grammar School, aux côtés de Robert Powell avant de faire une transition vers le petit écran.

Vers le milieu des années 1960, il fait ses débuts à la télévision avec les séries « Orlando » et « Coronation street » où il se glisse dans la peau de Ron Jenkins. Après quoi, le comédien continue dans différentes pièces de théâtre.

La première aventure au cinéma arrive en 1972 avec le film de Michael Tuchner « Fear is the key » où il joue Royale. Malgré son grand intérêt pour le petit écran où il se produit régulièrement à partir de 1973, le jeune acteur se retrouve quatre ans plus tard sur les planches du Royal National Theatre.

Il joue Mosca dans la pièce « Volpone » de Ben Jonson revisitée par Peter Hall. On le revoit également dans « Midsummer night's dream », la célèbre production scénique de Peter Brook.

C'est à cette époque que l'acteur Change son nom de Krishna Pandit Bhanji en Ben Kingsley, craignant qu'un nom étranger nuirait à sa carrière.

« Gandhi », la fameuse révélation

Après les différents rôles au théâtre et à la télévision et la brève apparition au cinéma au cours des années 1970, Ben Kingsley s'impose au grand écran en 1982 avec le retentissant « Gandhi »

En effet, c'est en prêtant ses traits au célèbre Mahatma Gandhi que l'acteur a révélé son énorme potentiel lui valant dans la foulée l'Oscar du meilleur acteur ainsi que le Golden Globe Award en tant que Meilleur acteur dans un film dramatique.

Fort acclamé par les critiques, ce film de Richard Attenborough a fait des ravages au box-office et a porté Ben Kingsley sous les feux de la rampe.

Depuis l'acteur s'illustre dans de nombreux rôles comme on peut voir dans « Turtle diAry » de 1985, « Maurice » de 1987 ainsi que « L'île de Pascali » et « Élémentaire, mon cher... Lock Holmes » de 1988.

Au début des années 1990, on le retrouve dans le cinéma italien à travers « Cellini, l'or et le sang » et « L'amour nécessaire ». Devenu très récurrent dans le monde du septième art, il apparaît également dans « Bugsy » qui lui a rapporté une nomination aux Oscars puis dans « Les experts » et « Président d'un jour ».

A partir de 1994, Ben Kingsley continue à apparaître sur le générique de nombreux films tels que « La jeune fille et la mort », « La mutante » ainsi que « La nuit des rois ».

De nombreuses reconnaissances

2000 voit la sortie de « Sexy beast » qui vaut à Ben Kingsley une nouvelle nomination aux Oscars. La même année, il a été nommé Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique avant d'être anobli par la reine d'Angleterre.

L'année suivante, il est sacré Acteur européen de l'année à l'occasion du fameux rendez-vous des Prix du cinéma européen pour sa prestation dans « Sexy beast ». Il remporte également le Crystal Globe Award pour sa contribution artistique exceptionnelle au cinéma mondial au Karlovy VAry International Film Festival de 2001.

Mais les reconnaissances n'en finissent pas, puisque l'acteur est décoré du Screen Actors Guild Award en 2002 pour sa performance dans la production télévisée « Anne Frank ».

Une autre nomination aux Oscars l'attend au tournant de 2003 pour sa prestation dans « House of sand and fog ». En juillet 2006, l'acteur britannique reçoit une nomination aux Emmy Awards pour sa prestation dans le téléfilm « Mme Harris », dans lequel il incarne le célèbre cardiologue Herman Tarnower.

Récompensant encore son grand talent, Ben Kingsley reçoit le Cinema for Peace HonorAry Award pour ses rôles humanitaires à travers les personnages d'Itzhak Stern, Simon Wiesenthal et Gandhi, en 2008.